formations

Photo GF 4

INTRODUCTION

SOLSTICE : source structurante de formations par et pour la recherche dans le domaine de la conversion de l'Energie Solaire

 

Du fait des compétences qu'il regroupe en recherche, SOLSTICE est très impliqué dans la formation de futurs diplômés spécialisés dans les énergies renouvelables et plus spécifiquement l'Energie Solaire. Le but est d'essaimer au niveau national et international les compétences qu'il génère du niveau bac+2 à bac+8 pour soutenir le développement des technologies de gestion et production d'énergie à partir de cette source renouvelable.

Depuis 2011, les formations aux niveaux L, M et D associées au consortium SOLSTICE bénéficient d'un soutien financier et humain permettant aux étudiants de suivre des enseignements académiques et technologiques de qualité. Les futurs diplômés ont ainsi accès aux savoirs des enseignants-chercheurs et chercheurs des partenaires qui interviennent régulièrement en mobilité sur les différents sites de formation associés aux laboratoires, mais aussi à l'étranger. Ils bénéficient des moyens techniques mis en œuvre au sein de la Plateforme mutualisée d'enseignement technologique "Energie et Matériaux" et du support de personnels techniques. Ainsi environ 400 étudiants, peuvent se former à petite échelle sur des composants de systèmes qu'ils étudient à échelle des centrales lors de visites détaillées dans les laboratoires associés. Ces étudiants bénéficient des réseaux nationaux et internationaux des laboratoires partenaires.

1. Plateforme d'enseignement
technologique "Énergie et Matériaux"

Le développement de nouvelles technologies dédiées aux énergies classiques et renouvelables, et en particulier à l'énergie solaire, nécessite une formation cohérente à différents degrés, de techniciens, ingénieurs à chercheurs de haut niveau, qui seront employés dans l'industrie et les laboratoires spécialisés dans ce secteur. Tous les diplômes soutenus par SOLSTICE (Master Energie, EEA et EUREC, Ecole d'ingénieurs SupEnR, Licences générales PC et SPI et technique TEFER, Ecole Doctorale Energie-Environnement) sont mis en œuvre par des enseignants-chercheurs et chercheurs des laboratoires associés du LABEX avec l'aide de conférenciers spécialistes du domaine (cours, travaux technologiques, visites techniques et stages 1 à 6 mois pour les étudiants).

Plus précisément, consacrés aux sciences et techniques, ces diplômes visent à former des étudiants dans les domaines de l'énergie, de sa gestion, son transport et sa production, la réduction de sa consommation, et des énergies renouvelables (photovoltaïque, solaire thermique-thermodynamique, éolien/hydraulien, matériaux et procédés associés, systèmes d'alimentation, etc).

La mise en commun des ressources pour l'apprentissage des techniques industrielles et de recherche dédiées au domaine de l’énergie vise évidemment à renforcer le niveau d'éducation qui sera nécessaire pour ce secteur à l'avenir. La création d'une Plateforme Technique de l'Education spécialisée dans l'Energie et les Matériaux permet actuellement de préparer les étudiants dans des domaines de haute technologie qui doivent nécessairement être développés :

- Principes fondamentaux de la conversion et du transfert d'énergie

- Ingénierie des procédés : conception et intégration de systèmes énergétiques, science des matériaux et ingénierie des procédés associés

- Contrôle/commande/instrumentation des convertisseurs d'énergie

- Caractérisation des matériaux pour l'énergie : propriétés chimiques et physiques

- Modélisation

Grâce à cette plateforme d'enseignement technologique, les étudiants ont la possibilité d'être formés dans un environnement technique au niveau de ceux de l'industrie et de la R&D. Cette plateforme a été mise en place grâce à la mise à disposition de 450 m2 de locaux par l'UPVD (Université de Perpignan via Domitia). Elle permet de regrouper les enseignements pratiques des thématiques citées plus haut en présentant des matériels de qualité aux étudiants. Pour cela nous avons choisi de mettre en commun les ressources financières du Département SPI (Sciences Pour l'Ingénieur) de l'UPVD, de l'école d'ingénieurs Sup’EnR et du volet formation du Labex SOLSTICE. Cela met ainsi en cohérence cours académiques et techniques avec l'expertise de recherche des laboratoires du consortium sur la durée du projet et l'étendra au-delà. Cette plateforme, accessible à 400 étudiants environ du consortium SOLSTICE, leur permet de travailler à petite échelle sur des composants de systèmes qu'ils étudient à plus grande échelle lors de visites dans les laboratoires associés.